Comment Datalab a aidé Samsung à diminuer son CPA et son CPC

Promouvoir un nouveau modèle de smartphone en utilisant uniquement les first party data ? C'est avec cette question que Samsung est arrivé chez DPG Media Advertising, début 2022. En misant sur Datalab, notre nouvelle plateforme de données, nous avons réussi à dépasser les benchmarks connus. La vidéo de la campagne a obtenu 5 fois plus de clics et une baisse du Cost Per Click de 80 %. Pour le display, le Cost Per Action (CPA) a baissé de 76 %. Découvrez ci-dessous comment nous avons obtenu ces résultats.

Infos de base :

  • Annonceur : Samsung

  • Produit/marque : Samsung Galaxy S22

  • Titre/ plateforme : video & display 

  • Secteur : Tech

  • Période : Q1 2022

  • Partenaires : Space (Agency)

L’objectif de la campagne Samsung : activer les clients existants

Commençons par le commencement : qu’est-ce que Samsung voulait obtenir avec cette campagne ? La mission était la suivante : 

  • Mettre en avant le nouveau Galaxy S22 auprès de Génération Z ou les zoomers (jeunes nés après 1996).

  • Promouvoir les modèles S21 auprès des clients qui utilisent encore un appareil plus ancien. 

Afin d’atteindre ces deux objectifs, nous avons élaboré une stratégie multichannel dans laquelle nous avons utilisé une vidéo en ligne et une campagne display.

Datalab en réponse à l’un des plus grands défis dans la publicité digitale

Afin de toujours rester en tête dans un monde sans cookies, Samsung - comme de nombreux autres annonceurs - cherchait une réponse à la disparition des third party cookies. Le marché publicitaire digital est à un tournant et les annonceurs se posent beaucoup de questions. Comment peut-on collecter et atteindre à nouveau des utilisateurs sans third party cookies ? Peut-on encore mesurer avec précision les conversions ? Bref : comment faire encore de la publicité ciblée ? 

Outre l'impact sur l’audience, la disparition des third party cookies réduit également les possibilités d'identification, mettant sous pression la confiance et la transparence au sein du marché publicitaire. Pour répondre à ces défis, nous avons récemment lancé Datalab, notre propre plateforme de données, afin de pouvoir fournir aux annonceurs et aux agences un accès à nos first party data.

La plus-value de Datalab pour Samsung

Les annonceurs peuvent utiliser Datalab pour déterminer rapidement le bon public cible pour leur campagne. Les trois fonctions principales sont les suivantes :  

  • Uploader vos propresfirst party (CRM) data,afin de pouvoir recibler et retenir les utilisateurs ou au contraire les exclure pour optimiser votre investissement médiatique.

  • Vous pouvez utiliser vos propres données pour créer deslookalikes de votre groupe cible le plus important, par exemple les acheteurs fréquents. 

  • Vous avez accès à tous les first party data de DPG Media. Cela vous permet d'utiliser votre campagne de manière large ou étroite, en ciblant sur les centres d’intérêt, les caractéristiques sociodémographiques ou les phases de vie. De plus, en regroupant ces caractéristiques dans des personas, vous pouvez les activer facilement dans différents canaux média. 

Trois fonctions qui ont aussi séduit Fabio Pellegrini, programmatic lead chez Samsung :

« Avec la perspective de la fin des cookies tiers, nous testons et intégrons autant de méthodes de travail future proof que possible. Un pilier central de cette approche est l'utilisation de nos first party data et la mise en place de partenariats de données fiables avec nos partenaires. Nous sommes heureux que DPG Media rende possible cette coopération en matière de data et les premiers résultats sont déjà très prometteurs. »

Composer des audiences 

Comment cela fonctionne-t-il exactement ? Via Datalab, les clients peuvent uploader leurs propres données d’utilisateurs (CRM) et les comparer aux first party data de DPG Media. De cette façon, Samsung, avec son agence Space, a pu identifier le groupe cible adéquat pour sa campagne. Nous avons ensuite pu activer ce groupe cible, via les canaux de DPG Media et avec un filtrage spécifique. En tant qu'annonceur, vous êtes donc aux commandes pour composer votre segment idéal. 

Cette fonctionnalité self-service de Datalab s'avère également un atout de taille pour les agences, de l’avis de Jonathan Jacoby, Digital Transformation Director chez Space :

« Les données provenant des acteurs médiatiques locaux sont essentielles pour nos annonceurs. Compte tenu des changements drastiques qui nous attendent, cela ne deviendra que plus important à l'avenir. Une plateforme qui, d'une part, nous permet de sélectionner les audiences de manière autonome et, d'autre part, nous fournit des informations sur le groupe cible choisi est un avantage pour nous. C'est certainement le cas lorsque, comme pour cette campagne Samsung, nous pouvons embarquer les données de l'annonceur sans avoir recours à des cookies tiers, qui ne sont plus à l'épreuve du temps. »

Résultat : une diminution du Cost Per Click (CPC) et du Cost Per Action (CPA)

Tant en termes de display que de vidéo, la campagne Samsung Galaxy surpasse les benchmarks connus. En display, le Cost Per Action (CPA) a été divisé par 4, soit une diminution de 76 %. En vidéo, outre un view-through rate élevé de 97 %, nous avons également constaté une forte augmentation du taux d'interaction. En moyenne, les spectateurs ont cliqué 5 fois plus sur la vidéo, ce qui a permis de réduire le coût par clic (CPC) de 80 % par rapport au benchmark moyen. 

Intéressé(e) par la publicité sans cookies ? Contactez-nous.