L’ACM marque son accord sur la reprise de Sanoma Media Netherlands par DPG Media Pays-Bas

L’autorité de contrôle indépendante Autoriteit Consument en Markt (ACM) a indiqué aujourd’hui qu’elle n’a pas d’objections concernant la reprise de Sanoma Media Netherlands, toutes ses participations et Aldipress par DPG Media Pays-Bas. La reprise envisagée avait été annoncée en décembre 2019.
 
« Cette reprise constitue un renforcement de choix pour DPG Media Pays-Bas, nécessaire en ces temps de numérisation toujours plus poussée », dit le CEO de DPG Media Pays-Bas, Erik Roddenhof. « Ensemble, et indépendamment des avantages synergétiques, nos sociétés disposent d’une plus grande force de frappe pour mieux digitaliser les produits, de façon plus rapide aussi. Les marques de Sanoma vont bien ensemble avec DPG Media Pays-Bas. Nous informons, inspirons et divertissons chaque jour des millions de Hollandais. »
 
Ce qui relie Sanoma Media Netherlands à DPG Media Pays-Bas, ce sont des marques familières, fortes et fort appréciées, ancrées aux Pays-Bas. Depuis des décennies, des éditions diffusées par les deux sociétés sont lues chaque jour ou chaque semaine par des millions de ménages hollandais. Sanoma est aujourd’hui le plus grand éditeur batave de magazines, comptant plus d’un million d’abonnés. Aujourd’hui, Libelle, Margriet, vtwonen et d’autres marques de Sanoma rencontrent surtout du succès en tant que magazines imprimés, mais DPG Media Pays-Bas a l’ultime conviction que les titres ont aussi un avenir dans l’ère numérique.  
 
Avec une audience mensuelle de plus de 8 millions de visiteurs, la plateforme digitale NU.nl constitue un enrichissement de l’offre DPG au niveau des médias d’information. La combinaison avec les médias d’information propres donne toute la latitude à DPG Media de croître par rapport à des acteurs numériques globaux comme Google et Facebook. Roddenhof : « Ils disposent d’une audience gigantesque, investissent sans cesse dans la technologie et ont recours à une énorme quantité de données. Cela leur a permis de prendre d’assaut le monde. Il a toujours été difficile pour les sociétés média locales de s’insurger contre ça. DPG Media Pays-Bas a la conviction qu’il existe une marge de manœuvre pour une alternative locale comprenant des marques hollandaises dotées d’une grande audience commune et poussées par des valeurs comme la qualité et la fiabilité. »
 
Erik Roddenhof s’attend à ce qu’environ 2 semaines ne passent avant que la reprise soit entièrement réglée. « Nous avons toutefois hâte de commencer à intégrer les deux entreprises et à développer de nouveaux produits pour le consommateur et l’annonceur. J’ai très envie de m’y mettre, même si à cause de la crise du corona les temps sont bizarres. Tant chez Sanoma que chez DPG Media Pays-Bas, tout le monde travaille donc d’arrache-pied, de chez lui ou elle, pour faire en sorte que nos médias parviennent toujours quotidiennement, sans anicroches, chez le consommateur. C’est désormais notre première priorité et responsabilité. Le fait que jusqu’à présent cela nous ait si bien réussi, m’emplit de fierté envers tous nos collaborateurs. »