Jörgen Oosterwaal devient rédacteur en chef de HUMO

Jörgen Oosterwaal, qui en ce moment officie avec succès en tant que rédacteur en chef de Knack, remet le cap sur HUMO, le magazine où il a fait fureur d’abord comme journaliste, plus tard comme rédacteur en chef.

De Persgroep s’est assuré les services de Jörgen de par ses qualités uniques et son immense expertise en tant que journaliste et créateur de magazines. Dans les années à venir, il se concentrera entièrement sur HUMO, qui depuis quelques semaines appartient à De Persgroep. Le nouveau rédacteur en chef entrera en fonction le 1er décembre. Il remplace Danny Ilegems, qui a dirigé HUMO ces deux dernières années et a réussi, durant une période particulièrement turbulente, à rétablir le caractère propre et bien trempé du titre.

Jörgen reprendra les rênes chez HUMO avec Bart Vanegeren comme adjoint. Le duo Oosterwaal-Vanegeren avait déjà pris la tête de HUMO après le départ du rédacteur en chef légendaire Guy Mortier. À l’époque, le tandem était parvenu à préserver la position solide et unique de HUMO, mise sous pression par la suite. Néanmoins, il s’agit aujourd’hui de bien plus qu’un retour au passé. À l’image de ce qu’il a déjà réalisé chez DS Weekblad en Knack, Oosterwaal entend expressément lancer un processus de renouveau. L’objectif : « Rendre HUMO unique au niveau journalistique, tranchant, sensationnel, mais aussi amusant et indiscipliné, comme le méritent les lecteurs HUMO. Tout en œuvrant pour que le titre parvienne également à interpeller une nouvelle génération de lecteurs, aussi dans la sphère numérique. »

Brecht Decaestecker, qui s’est forgé une réputation en tant que journaliste média, rédacteur en chef adjoint et moteur principal de la refonte du site du Morgen, passe lui aussi chez HUMO pour renforcer le titre sur papier et en digital. À partir de lundi prochain, Danny Ilegems et De Persgroep entameront des discussions préparatoires concrètes autour d’un nouveau projet d’avenir au sein du Persgroep. 

Jörgen Oosterwaal : « Aucun autre magazine en Flandre n’offre autant de possibilités que HUMO. Ce qui m’attire, c’est qu’il s’agit de réinventer HUMO pour de nouvelles générations. Qu’il s’agit de tout repenser et revoir, dans le respect du passé. Que je peux exploiter toutes les connaissances et les compétences amassées au fil des ans au profit d’un magazine qui me tient à cœur. Et qu’avec De Persgroep, j’ai un groupe ultra solide et expérimenté en soutien, qui s’est révélé sur la scène internationale et qui, aujourd’hui encore, réussit à amener les médias les plus divers à renouer avec la croissance et la prospérité. Cela inspire la confiance. J’aime le travail de pionnier. »

Ce communiqué de presse sert de notification unique. Aucune autre communication ne sera faite à ce sujet, ni par De Persgroep, ni par les autres parties concernées.