DPG Media mise sur la poursuite de la digitalisation de ses activités en télévision et adapte son organisation TV

Partout dans le monde, le marché de la télévision est en pleine transformation. La télévision classique est toujours très populaire, mais l’offre de plateformes de télévision et de vidéo numériques croît rapidement, transformant les habitudes de consommation et le modèle d’affaires de la télévision. Le champ concurrentiel a aussi fort changé suite à l’apparition d’acteurs mondiaux comme Netflix, Apple et Disney. Cela pose de sérieux défis aux acteurs locaux.
 
Ces dernières années, DPG Media a lourdement investi dans la transformation digitale de ses activités audiovisuelles, la plateforme de vidéo gratuite VTM GO étant sa réalisation la plus récente. Pour assurer le leadership du marché local et pouvoir concurrencer les grands acteurs internationaux, DPG Media opte aujourd’hui pour une digitalisation poussée et une adaptation de son organisation TV.
 
Des investissements considérables dans des plateformes numériques 
 
DPG Media prévoit des investissements majeurs dans le développement d’une plateforme de streaming proposant une offre digitale payante de séries et films nationaux et internationaux, communément appelée le Netflix flamand. Les investissements dans les technologies publicitaires et de données sont également augmentés. En outre, les nouveaux modèles et plateformes de vision font que la demande de contenus locaux bien ficelés est en hausse. À cet effet aussi, les moyens nécessaires seront dégagés.
 
Adaptation de l’organisation TV 
 
DPG Media a dessiné un plan d’avenir qui, outre les investissements, prévoit aussi un changement fondamental de l’organisation actuelle. Ce plan a été annoncé aujourd’hui au Comité d’entreprise et comprend le démantèlement éventuel de 145 emplois existants au sein de l’organisation TV classique et des services auxiliaires. La régie de DPG Media en Belgique se voit également simplifiée, avec un impact sur l’équipe de direction et le management. L’intention est de réduire au maximum le nombre de licenciements forcés. Conjointement à l’annonce de l’intention de licenciement, une cinquantaine de nouveaux emplois ont en effet aussi été annoncés, principalement des profils numériques dans les équipes créatives, commerciales et technologiques. Dans la mesure du possible, les collaborateurs actuels seront les premiers à entrer en ligne de compte pour les remplir. 
 
La plan se rapporte à l’organisation TV globale et aux services auxiliaires et n’a donc pas de répercussions directes pour les autres activités de DPG Media en Belgique. En concertation avec les partenaires sociaux, la phase d’information et de consultation a été initiée. Ce n’est qu’après que l’impact précis du plan deviendra clair.
 
Kris Vervaet, CEO DPG Media Belgique : « Dans un secteur média qui évolue à la vitesse grand V, il est vital que nous adaptions notre entreprise aux nouvelles habitudes et routines des consommateurs et annonceurs. Nous avons déjà franchi une série d’étapes importantes dans la transformation de notre entreprise, mais aux vues de la concurrence croissante au niveau international, il est indispensable que nous augmentions les investissements dans nos activités TV et vidéo digitales. Nous évoluons vers un nouveau modèles d’affaires et cela nécessite des changements fondamentaux dans notre organisation et notre mode de travail. Nous avons besoin de nouvelles compétences pour pouvoir innover avec succès, mais nous devons aussi devenir beaucoup plus efficaces dans notre business TV classique. Nous avons conçu une nouvelle organisation, tournée vers le futur, foncièrement différente de l’actuelle. L’impact sur l’entreprise est substantielle et nous savons que trop bien que pour nos gens ce n’est pas un message facile. Nous ferons donc tout ce qui est en notre pouvoir pour développer et détailler ce plan de transformation avec les partenaires sociaux dans le plus grand respect possible. En outre, nous continuerons à miser sur la formation de nos collègues pour que ceux-ci puissent faire leur métier dans un secteur qui change. En tant qu’entreprise média, nous sommes en effet tributaires de l’expertise, la passion et la créativité de nos collaborateurs. »